Bout de canapé en bronze Jacques Quinet années 60

1.600 €





Superbe bout de canapé en bronze massif de Jacques Quinet pour la Maison Malabert
datant des années 60.
Lignes fines et élégantes, bronze massif lourd, cette table de Quinet est d’une qualité
rare.
Elle est signée de l’éditeur Broncz, de l’artiste Jacques Quinet, et est numérotée.
Elle a été nettoyée, vernie et est en parfait état.
Le plateau en verre fumé épais est en parfait état également.
Vraiment superbe, et d’une rare qualité de fabrication.

 

Né en 1918, Jacques Quinet se consacre définitivement à l'architecture intérieure et à la
décoration à partir de 1946.

Ses réalisations allient souvent le bronze – doré, patiné, brossé, etc. – aux matériaux les
plus divers mais de grande qualité : laque, sycomore, acajou, merisier, chêne, cuir…

Défenseur du noble art et «ordonnateur du beau», les lignes strictes de ses meubles
néoclassique s'affinent, les piètements s'allègent, les façades se dépouillent dans les années 50. Il aime la belle ébénisterie et s'efforce de donner à ses meubles une
harmonie de rythmes et de volumes. A côté de sa participation en qualité d'architecte
d'intérieurs et de décorateur à d'importants travaux, il offre une place très important au
rôle fonctionnel de la couleur dans son travail.

Durant sa carrière il aura participé à de nombreux travaux d’envergure. Il décore le
ministère de la Culture, diverses mairies, universités… Il collabore également avec
Marcel Dassault sur le Mystère et le Falcon, mais avec la SNCF aussi pour le train Corail.
Il s’occupera aussi des aménagements de paquebots comme «La Bourdonnais» en
1954, «Pasteur» en 1966, sans oublier le «France».

 

Dimensions
Longueur : 50 cm

Largeur : 30 cm
Hauteur : 60 cm